Le test d’étanchéité à l’air pour le confort de votre maison

Dans une maison, les sources de dispersion thermique sont nombreuses. Les fuites qui laissent passer l’air en sont des exemples. C’est pour cette raison que la réglementation RT 2012 a défini une perméabilité à l’air maximum que toute construction doit respecter. Pour vérifier le débit de fuite dans une maison, on effectue donc le test d’étanchéité d’air. Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur ce test.

Les différentes sources d’infiltration d’air dans une maison

Encore appelé test d’infiltrométrie, le test d’étanchéité à l’air est un critère défini dans l’optique de forcer les maisons à être plus étanches. Il permet ainsi de diminuer considérablement les déperditions inutiles de chaleur. Grâce à ce test, on arrive à colmater les fuites qui rendent la construction non étanche à l’air. Ces sources d’infiltration d’air ou de déperdition de chaleur sont nombreuses.

Les menuiseries sont cependant reconnues comme les principaux ponts d’air dans une maison. On estime à 40 % la proportion des infiltrations d’air qui se font par ce canal sur un bâtiment ordinaire. Concrètement, la fuite s’opère au niveau des éléments comme :

  • Le seuil de la porte palière ;
  • Le seuil de la porte-fenêtre ;
  • La liaison du mur ou de la fenêtre au niveau du linteau…

Outre les menuiseries, les passages que l’on réserve aux équipements électriques sont aussi des sources de fuite d’air. Ils laissent passer l’air dans la même proportion (40 %) que les menuiseries. Il s’agit par exemple des interrupteurs ou des prises de courant que l’on installe sur les parois extérieures d’une maison. Les trappes quant à elles contribuent à l’infiltration de l’air dans un habitat à hauteur de 10 %. Les trappes d’accès aux combles et les trappes d’accès aux gaines techniques en sont des exemples. Les tuyauteries et les autres sources de fuite favorisent par ailleurs la perméabilité à l’air du bâtiment à hauteur de 10 %.

En quoi est-ce important d’avoir une maison étanche à l’air ?

Pour optimiser le confort thermique dans une maison, il est impératif d’avoir un système d’isolation performant. L’imperméabilité à l’air est l’une des principales conditions pour obtenir un tel système. En effet, si les parois du logement ne sont pas étanches, les besoins de chauffage augmentent. Par conséquent on se retrouve confronté à une hausse de la consommation énergétique. On estime que les fuites ou les entrées d’air dans une maison peuvent faire augmenter la facture énergétique de 10 %.

Les fuites d’air peuvent aussi faire apparaître sur les parements des traces de poussière. Au niveau des infiltrations, on peut apercevoir le développement des moisissures. Traquer les fuites d’air au niveau des points critiques concourt non seulement à la qualité énergétique du bien, mais aussi à sa qualité sanitaire. Effectuer un audit énergétique par un test de perméabilité à l’air n’est pas une opération superflue. Les tarifs du gaz, du fioul et de l’électricité sont en augmentation constante depuis quelques années. Localiser les fuites dans votre habitat et les supprimer peut vous éviter des dépenses coûteuses en énergie. Pour obtenir un résultat efficace, il est important de définir l’objectif d’étanchéité dès le début du projet.

Chaque corps d’état qui intervient sur le chantier doit connaître les limites précises de son intervention. Ce n’est point le dernier intervenant sur le chantier qui doit s’occuper de la perméabilité à l’air. Pour atteindre l’objectif fixé, chacun des intervenants doit :

  • Respecter la qualité de mise en œuvre ;
  • Soigner les détails de l’exécution ;
  • Éviter de dégrader les réalisations précédentes.

Le caractère obligatoire du test d’étanchéité à l’air

Depuis le 1er janvier 2013, le test d’étanchéité à l’air est obligatoire pour toutes les nouvelles constructions. Elles doivent respecter les normes imposées par la RT 2012. Autrefois, ce test était pratiqué par les industries. Après le domaine spatial, les entreprises biomédicales l’ont adopté. Il s’est ensuite propagé vers le domaine militaire. Aujourd’hui, le test de perméabilité à l’air est pratiqué par les particuliers sur les nouvelles bâtisses. L’accent est surtout mis sur les constructions à usage d’habitation comme :

  • Les maisons individuelles ;
  • Les maisons accolées ;
  • Les logements collectifs ;
  • Les extensions de maison.

Pour les extensions dont la surface au sens de la réglementation thermique (surface SRT) est inférieure à 100 m2, la réalisation du test d’étanchéité n’est pas une obligation. Il en est de même pour toutes les constructions neuves dont la surface SRT est inférieure ou égale à 50 m2.

Pour réaliser ce test, il est important de recourir aux services d’un opérateur spécialisé dans le diagnostic énergétique. Il s’agit d’un professionnel titulaire d’une certification Qualibat (qualification 8711). Même si la réalisation du test de perméabilité à l’air est normalement prévue en fin de chantier, il est fortement conseillé d’effectuer un test intermédiaire. Vous pouvez le mettre en œuvre dès que le bâtiment est hors d’eau, hors d’air. En effet, après que le placo soit posé, il est fort difficile de supprimer les fuites d’air. Lors du test final, on décèle aussi bien les fuites passées inaperçues lors du premier contrôle que les nouvelles fuites.

Comment met-on en œuvre un test étanchéité à l’air ?

Pour effectuer le test d’infiltrométrie, on utilise un équipement spécifique : la « blower door ». Il s’agit d’une porte équipée d’un ventilateur qui sert à mettre le bâtiment en dépression ou en surpression (comparativement à la pression extérieure). On parle alors du test de la blower door ou en français du test à la porte soufflante. En effet, l’opérateur doit effectuer au moins 5 mesures (l’une d’entre elles doit être effectuée à 50 Pa).

Après le test, le propriétaire reçoit un rapport de la part de l’opérateur. Les fuites décelées lors du test intermédiaire et du test final peuvent alors être colmatées. On effectue par la suite un test de contrôle pour s’assurer de l’efficacité des corrections effectuées.

Que retenir de ce guide sur le test de perméabilité à l’air ? Le test de perméabilité à l’air permet de détecter les ponts qui favorisent les fuites d’air dans une maison. Son but est d’aider à l’optimisation du confort thermique dans une habitation. Pour mener à bien cette opération, il faut recourir aux services d’un expert. Ce dernier peut réaliser un test préliminaire afin d’optimiser les résultats du contrôle dès la finition du gros œuvre.